Il semble y avoir un lien entre le sucre et la maladie d'Alzheimer. Deux observations ont d'ailleurs conduit des scientifiques britanniques à explorer ce lien pour découvrir son mécanisme moléculaire.

Première observation: le fait que la prévalence de la maladie d'Alzheimer augmente chez les personnes atteintes de diabète. Les niveaux élevés de sucre dans le sang augmentent également la prévalence de cette maladie chez les personnes non diabétiques.

Deuxième observation: le fait que les protéines modifiées chimiquement par le sucre sont présentes dans les premiers stades de la maladie d'Alzheimer.

Ceci dit, le lien moléculaire entre la maladie d'Alzheimer et le sucre restaient à trouver.

Glycation

C'est ce que le groupe britannique a fait en proposant ses idées dans une étude publiée en février dernier dans le magazine Scientific Report.

Selon eux, un excès de sucre dans le sang endommage les cellules en s’attaquant aux protéines par un procédé appelé « glycation ».

L’équipe britannique a découvert que la glycation d’une protéine en particulier, appelée MIF, empêchait les cellules du cerveau responsables du nettoyage de faire leur travail.

Résultat : les déchets, comme les agrégats de protéines, s’accumulent alors.

Les chercheurs ont fait cette découverte en comparant des échantillons de cerveaux de personnes atteintes ou non d’Alzheimer à un stade précoce.

Selon eux, l’inactivation de la protéine MIF par le sucre pourrait être le point de bascule qui provoque l’accumulation incontrôlée de plaques amyloïde-bêta dans le cerveau, et éventuellement la maladie d’Alzheimer.

Les chercheurs tentent maintenant de trouver un marqueur similaire dans le sang.

S’ils le découvrent, ce marqueur pourrait permettre de dépister les cas d’Alzheimer plusieurs années avant l’apparition de la maladie.

D’ici là, on retiendra une chose : l’excès de sucre est non seulement mauvais lorsqu’on parle de diabète, mais aussi de maladie d’Alzheimer.